Comité des ambassadeurs

Eric NAVET

"Les Jeux en Normandie? Même pas en rêve! Le rêve est devenu réalité grâce à quelques personnes qui se sont mobilisées et ont crû en cette folle aventure depuis le début. C'est un immense honneur pour moi de faire partie des ambassadeurs de cet évènement historique sur les terres d'où je tiens mes racines."

Biographie

Eric Navet, ambassadeur des Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie : 

Comme il le dit souvent, Eric Navet a été posé sur un cheval avant même de savoir marcher… Issu d’une famille d’éleveurs de chevaux, le Normand y goûte dès le plus jeune âge et se prend de passion pour le Saut d’obstacles.

Il participe d’ailleurs à ses premiers Jeux Olympiques à seulement 25 ans, c’était à Los Angeles en 1984 avec J’t’adore.

Les Jeux Equestres Mondiaux, il connaît puisqu’il fut sacré champion du Monde par équipes et en individuel lors de la toute première édition à Stockholm en 1990. Il montait pour le fameux Quito de Baussy, cheval élevé par son père Alain qui fut lui aussi cavalier de haut niveau.

Toujours avec Quito, Eric est sacré champion d’Europe en individuel devant son public à La Baule (1991). Les bons résultats s’enchaînent puisque l’année suivante, le couple décroche une médaille de bronze par équipes aux Jeux Olympiques de Barcelone.

La carrière de Quito s’arrêtera peu de temps après la médaille d’argent par équipes aux Jeux Equestres Mondiaux de La Haye (1994). Quatre ans plus tard, les Jeux s’installent à Rome, Eric est à nouveau de la partie avec Atout d’Isigny. Il rentrera d’Italie avec une nouvelle médaille d’argent par équipes autour du cou.

En 2002, direction l’Andalousie : Jerez de la Frontera accueille à son tour les Jeux. La troupe de Jean-Maurice Bonneau accroche l’or par équipes, tandis qu’Éric termine sur la 2e marche du podium en individuel avec Dollar du Mûrier.

Le quintuple champion de France décide de changer de cap en août 2013 : il s’installe tout près de San Diego en Californie où il continue à participer à des compétitions de haut niveau tout en entraînant un espoir du saut d’obstacles américain, le jeune Karl Cook.

Retour à la liste des ambassadeurs