Actualités

Abdelkebir Ouaddar : « Que du bonheur ! »

Sans-faute ce jeudi, le Marocain Abdelkebir Ouaddar savoure le bonheur de participer à ces Jeux Équestres Mondiaux FEI Alltech™ 2014 en Normandie.

© PSV Photos

Quel est votre sentiment après ces trois premières épreuves et ce sans-faute ?

« Je n’arrive même pas à expliquer à quel point c’est formidable. Quand on voit comment on est accueilli par le public comment ne pas faire un sans-faute ? C’est un public magnifique et tu sens que les gens nous aiment beaucoup. Ils nous encouragent à faire de notre mieux et à donner le maximum de nous-mêmes. Là, ça a marché et c’est vraiment formidable de faire un parcours sans-faute aux Jeux Mondiaux. »

Quickly de Kreisker a l’air en forme et fait toujours ses ruades…

« Je pense que ça lui fait plaisir de faire ça, c’est pour ça qu’il fait tout le temps ses ruades. D’ailleurs, un cheval  qui a fait trois épreuves, trois jours de suite, il doit être un peu fatigué, mais pas lui. C’est aussi sa façon de dire bonjour au public, c’est un cheval très intelligent et je suis sûr que c’est ça, il veut partager sa joie d’être là avec les spectateurs et il aime que les spectateurs l’encouragent. Le jour où il ne le fait pas, ça va m’inquiéter un peu, car ça voudra dire qu’il a quelque chose. C’est un cheval qui a besoin de cette énergie pour bien sauter. Il y avait la ligne du triple qui posait des questions à la reconnaissance, mais avec Quickly, ça ne me dérange pas parce que je peux facilement ajouter ou enlever une foulée. Là, je le sens en pleine forme et si je suis qualifié pour la finale, je pense qu’il devrait encore avoir assez d’énergie. »

Ça va se jouer à peu de choses pour rentrer en finale, seriez-vous déçu de ne pas y être ?

« De toute façon, même si on ne va pas en finale, pour moi nous avons gagné quand même. Et je suis sûr que sa Majesté le Roi du Maroc est vraiment très content de ce que nous avons fait ici. Pour nous, ça a été un réel plaisir d’être ici. Il y a peu de temps, nous ne pensions jamais arriver jusque là, donc ce n’est que du bonheur ! »

Retour à la liste des actualités