Actualités

Maxime Livio : Qalao est un guerrier !

Sans faute sur les obstacles du Cross, Maxime Livio et Qalao des Mers ont signé un magnifique parcours en 11'03''. Voilà qui laisse présager un bel avenir pour ce tout jeune couple de talent.

Maxime Livio : Qalao est un guerrier !
© PSV Photos

Quel bilan après ce Cross ?

Le contrat est rempli. Je suis ravi, le cheval n'a que dix ans, c'est son premier 4*. Ce résultat a conforté Thierry Touzaint dans le choix de me faire prendre l'option longue dans le dernier gué, parce que les deux premiers chevaux d'expérience de l'équipe se sont fait avoir. Certains chevaux passent l'option courte, d'autres non, avec les mêmes abords et la même fraîcheur, donc il n'y a pas trop de règle. Avant le départ, il m'a dit de penser à mon cheval, un cheval d'avenir, de ne pas le mettre dans le rouge, de l'écouter tout du long, et de ramèner un sans faute. Et finalement, même en prenant cette option longue, nous sommes dans le temps de William Fox-Pitt (11'02''). Cela veut dire qu'il aurait pu prendre une dizaine de secondes et être mieux que ça, mais il ne faut pas regretter, parce que le cheval a servi l'équipe et qu'on ne brûle pas les étapes dans sa progression. Je suis donc ravi, vraiment.

Votre cheval avait encore l'air en forme après la ligne d'arrivée…

Il est incroyable. Il a est un peu horizontal quand il galope, mais il a un tel caractère ! Cédric et Pascal m'avaient conseillé de ralentir sur une ou deux portions de terrain pour le laisser souffler. J'ai essayé, mais plus je me relâchais, plus il accélérait. Il a un tempérament en or ce cheval, c'est un guerrier. Les deux dernières côtes, il les a encore bien montées. C'est vraiment un cheval sur lequel on va pouvoir compter.

Visiblement, il fallait d'ailleurs un peu le tenir, il avait très envie d'y aller. Comment avez-vous géré cela ?

C'est toujours un petit peu son défaut, il est trop généreux et envoie un peu trop, il saut très fort. A une ou deux reprises sur le parcours, il a passé le dos tellement fort qu'il s'est retrouvé presque à genoux. Donc parfois, je suis obligé de l'empêcher de sauter trop fort. Ça, plus la foule, plus son envie... Parfois, on s'est un peu bagarré, mais il est comme ça tout le temps. C'est sans doute l'expérience qui va le poser davantage, faire qu'il mesure davantage ses sauts…

Dans quel état d'esprit étiez-vous avant de prendre le départ ?

Quand j'ai vu Rodolphe passer, les bras en l'air, ça m'a montré que c'était possible. Meme s'il court en individuel, pour ma performance, il m'a donné un bon coup de pouce au moral.

Comment se comporte votre cheval sur le test d'hippique ?

C'est un bon sauteur. J'avais fait 4 points sur le numéro 1 à Aix-la-Chapelle, mais c'était complètement de ma faute. Sinon, il est sans faute toute l'année.  Si j'arrive à le garder concentré et à faire ce que nous faisons d'habitude, on peut espérer le sans-faute. Si jamais il s'ouvre et a vraiment du gaz, cela va être plus difficile. Quand on n'a pas 100 % de la maîtrise, on peut toujours pousser une barre, mais c'est quand même beaucoup plus facile de partir sur un concours hippique avec un cheval comme lui qui a de la force et du respect. Vu comme il a couru aujourd'hui, je ne pense pas qu'il sera très fatigué demain.

Comment appréhendez-vous l'entrée dans le stade d'Ornano demain ?

La difficulté va être de gérer sa pression qui risque de monter quand il va rentrer dans le stade. Maintenant, à Aix-la-Chapelle, il y avait un très grand stade avec beaucoup d'ambiance. C'est le dernier concours qu'il ait fait et il s'y était bien comporté. Thierry m'a redit que de toute façon, nous n'avions pas encore toutes les réponses sur ce cheval : il n'a fait que trois 3* dans sa vie avant d'arriver là. Donc nous n'avons pas une expérience folle sur ses réactions. Je vais donc continuer de le monter comme je fais depuis deux jours, en respectant l'étape où nous sommes. Peut-être que dans un an ou deux, je pourrai lui demander plus de brillant. Aujourd'hui je lui demande ce qu'il est capable de faire et il me le donne très bien.

Retour à la liste des actualités