Actualités

Retour sur les médaillés du Para-Dressage

Après une semaine d’intense tension, c’était aujourd’hui le finish du Para-Dressage sur l’Hippodrome de la Prairie à Caen. Les meilleurs cavaliers des cinq grades se retrouvaient une dernière fois à l’occasion des reprises libres en musique. Quinze médailles ont été remises sous un soleil enfin radieux !

Retour sur les médaillés du Para-Dressage
© PSV Photos

Les premiers à s’élancer ce matin étaient les cavaliers du Grade II. Rixt van der Horst (NED) signe le doublé en selle sur Uneik avec une moyenne de 76,53% : « On peut vraiment parler d’un rêve exaucé », a-t-elle commenté. « Je pense que je ne réaliserai que demain ce qui m’arrive ! » Rixt courait à Caen son premier grand championnat international et surtout, déroulait pour la première fois sa Kür ! La Canadienne Lauren Barwick passe à côté du titre à trois fois rien (76,25%). Sur le podium, une deuxième Hollandaise rejoint les deux cavalières : Demi Vermeulen, en selle sur Vaness : « Je suis très heureuse, même si je ne peux pas cacher que je suis un peu déçue par ma note. »

En Grade Ia, l’Anglaise Sophie Christiansen, donnée largement gagnante avant le début des épreuves, devra se contenter de l’argent. Elle est devancée par l’Italienne Sara Morganti qui signe une très belle reprise, justement appréciée par les juges (78,80%). « Je n’en reviens pas. Ma jument adore les reprises libres en musique, moi aussi : elle évoluait parfaitement en rythme, elle n’aurait pas pu être meilleure ! J’ai beaucoup travaillé pour cette médaille et je suis aux anges. » Le couple qu’elle forme avec sa jeune Royal Delight de neuf ans est parfaitement prometteur ! Sophie Christiansen termine sur une moyenne de 77,55% pour cette dernière reprise qu’elle déroulera devant son actuel entraineur Clive Milkins : « Je voulais vraiment l’or pour Clive mais nous avons donné tout ce que nous pouvions, nous ne pouvions pas faire mieux. » Le bronze revient à l’Allemande Elke Phillip, sur son Hanovrien de sept ans Regaliz, avec 76,75%

Le Grade 1b aura du début à la fin été dominé par le Britannique Lee Pearson, qui signe la meilleure performance de l’ensemble de la compétition à plus de 80%. « Je suis juste déçu de ne pas avoir dépassé la note de Charlotte Dujardin », a-t-il plaisanté. « La semaine a été incroyable. Elle m’a permis de faire taire toutes les personnes qui disaient de mon cheval qu’il n'avait pas le niveau d'un championnat du monde. » Son principal concurrent, l’Autrichien Pepo Puch, se couvre d’argent. « Aujourd’hui, nous avons déroulé une reprise sur le thème brésilien de Rio : la jument et moi nous sommes bien amusés. Fine Time S peut avoir ce petit quelque chose de diva, mais elle s’est parfaitement comportée toute la semaine. J’ai été blessé toute la saison et j’ai bien failli ne pas pouvoir venir à Caen. Alors bien sûr que ces deux médailles d’argent me comblent de bonheur, vu le peu d’entraînement dont j’ai bénéficié ! » A la troisième place, on retrouve la Hollandaise Nicole Den Dulk.

En Grade III, la Néerlandaise Sanne Voets prend l’or et devance sa grande rivale, l’Allemande Hannelore Brenner. Sanne est rompu au petit tour qu’elle a pratiqué tout l’hiver et a laissé une très belle impression aux juges, notamment grâce à de beaux changements de pied et un travail latéral très propre : 77,45% ! Hannelore termine quant à elle avec une moyenne de 76,2% : « C’est le sport : je ne peux qu’admettre que Sanne était meilleure. » Enfin, le bronze revient à la Danoise Annika Lykke Risum, associée à Aros A Fernis.

La journée s’est terminée avec les Grades IV que remporte la Championne Paralympique en titre, la Belge Michele George. La compétition s’annonçait serrée entre Michele et la Britannique Sophie Wells : elle le fut. « C’était un championnat très difficile psychologiquement. Je sais que Sophie est une concurrente redoutable dans la Kür », expliquait la cavalière belge. Visiblement déçue de sa note, l’Anglaise s’est consolée en reconnaissant la qualité de sa reprise : « Je ne pense pas que j’aurais pu mieux dérouler : tous les mouvements sont bien passés et je suis particulièrement fière de ma monture. » Le podium est complété par le Hollandais Frank Hosmar.

 

 

Retour à la liste des actualités