Actualités

L’Allemagne retrouve son trône

Après deux jours d’une compétition intense au Stade d’Ornano, l’Allemagne, très attendue, n’a pas déçu et a réussi à retrouver sa place de leader dans la hiérarchie mondiale. Après les championnats d’Europe 2013 à Herning, les quatre cavalières, Kristina Sprehe, Isabell Werth, Fabienne Lütkemeier et Helen Langehanenberg, ont dominé les Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. 

© PSV Photos

Après la perte de son titre mondial par équipe en 2010 à Lexington, au profit des Pays-Bas, l’Allemagne assoit une fois de plus sa suprématie en dressage, en décrochant une sixième médaille d’or par équipe (dont une en tant que RFA) en sept édition des Jeux Equestres Mondiaux. « Je crois que nous avons eu deux jours de Grand Prix très intéressants avec du fantastique sport et un très haut niveau. Nos quatre charmantes cavalières ont fait du très grand travail pour décrocher cette médaille », explique Klaus Roeser, chef d’équipe des Allemandes.

Cette année, à Caen, la Mannschaft avait aligné une équipe intouchable 100% féminine. Malgré le forfait de dernière minute de Matthias-Alexander Rath et Totilas, les couples de Monica Theodorescu n’ont pas failli, prenant les deuxième, troisième, cinquième et dix-septième places du classement individuel. Devant un public toujours plus nombreux, Isabell Werth, qui ouvrait la journée, a déroulé une très bonne reprise avec sa jeune jument Bella Rose 2. Pour son premier championnat international, la jolie alezane est sortie de piste avec une moyenne de 81,529%. Avec son fidèle Damon Hill NRW, la double médaillée d’argent aux derniers championnats d’Europe, Helen Langehanenberg, a déroulé une bonne reprise, entachée d’une perte d’impulsion sur la dernière ligne avant de saluer. « Je suis très contente de la reprise et une fois de plus c’était un plaisir de monter Damon Hill. C’est aussi un honneur de faire partie de cette équipe aussi bien en piste que dans les coulisses », confie Helen. Le couple obtient une note de 81,357%. Avec les scores de Kristina Sprehe avec Desperados FRH (78,814%) et de Fabienne Lütkemeier avec D’Agostino (73,586%), le quatuor allemand était donc intouchable, terminant la compétition par équipe avec un total de 241,700. 

Les Pays-Bas et la Grande-Bretagne n’ont rien lâché

Portés par Charlotte Dujardin, au top de sa forme avec son presque imbattable Valegro, les Britanniques parviennent à grimper sur la deuxième marche du podium et à conserver leur médaille d’argent acquise à Lexington. La double championne olympique en titre et double championne d’Europe en titre, a remis les pendules à l’heure et remporte le Grand Prix avec une moyenne de 85,271%. « Nous avons déroulé une reprise fantastique, il allait vraiment bien. Il était même trop bien avant d’entrer en piste ce qui n’est jamais bon », sourit Charlotte. De leurs côtés, les Néerlandais auront tremblé tout au long de la journée après la contre performance d’Edward Gal avec Glock’s Voice (72,414%). La pression reposait donc sur les épaules de celle qui a longtemps menée cette équipe des Pays-Bas, Adelinde Cornelissen. Avouant que sous cette pression elle est encore meilleure, la cavalière offre à son équipe la médaille de bronze, grâce à sa quatrième place individuelle avec Jerich Parzival (79,629%). « Parzival est très en forme et le but était de dérouler une reprise sans faute pour assurer la médaille », explique Adelinde. Tout au long de ces deux jours de compétition au Stade d’Ornano, les favoris n’auront rien lâché puisque la suite du classement par équipe est composée des Etats-Unis, de l’Espagne et de la Suède.

Mercredi, les trente meilleurs couples du Grand Prix s’affronteront dans le Grand Prix Spécial, parmi lesquels deux français, Arnaud Serre avec Robinson de lafont de Massa et Marc Boblet avec Noble Dream*Concept Sol. Acclamés par la foule, Arnaud et Robinson ont déroulé leur meilleure reprise de l’année, notée à 72,843%. Au classement final individuel, Jessica Michel et Riwera de Hus sont soixantièmes et Alexandre Ayache avec Lights of Londonderry sont soixante-deuxièmes. La France termine donc à la onzième place par équipe.

Top 5 par équipes

  1. Allemagne – 241,700
  2. Grande-Bretagne – 231,243
  3. Pays-Bas – 227,400
  4. Etats-Unis – 222,714
  5. Espagne – 221,800

Top 5 individuel

  1. Charlotte Dujardin (GBR) & Valegro – 85,271%
  2. Isabell Werth (ALL) & Bella Rose 2 – 81,529%
  3. Helen Langehanenberg (ALL) & Damon Hill FRH – 81,357%
  4. Adelinde Cornelissen (NED) & Jerich Parzival – 79,629%
  5. Kristina Sprehe (ALL) & Desperados FRH – 78,814%
Retour à la liste des actualités