Actualités

Les meneurs à chaud...

Après les parcours de Maniabilité, les meneurs ont donné leurs réactions à chaud sur leurs performances…

Les meneurs à chaud...
© PSV Photos

Dick Lane (GBR), 3,06 points :

« C'était vraiment une belle course. La piste artificielle glissait, donc nous avons dû compenser cela. Je suis un peu déçu que nous n'ayons pas mieux fait... »

Jiri Nesvacil Jr. (CZE), 0 points :

« L'épreuve ne paraissait pas difficile, mais finalement, ce n'était pas si facile que ça… La piste était un peu inhabituelle, mais ces Jeux sont très agréables et l'organisation est très bien. »

Fabrice Martin (FRA), 6 points :

« Je suis un peu déçu d'avoir fait deux pénalités. Les chevaux étaient extraordinaires. Je pouvais encore accélérer, mais cela aurait été compliqué avec le terrain. Ce sont mes premiers Jeux, donc je suis assez satisfait malgré tout. »

Piotr Mazurek (POL), 17,35 points :

« Mon impression est positive. Je suis très heureux de participer à cette compétition et de côtoyer des meneurs et des chevaux expérimentés. Mes chevaux sont très jeunes, ce sont des chevaux d'avenir. Mon but est de leur donner de l'expérience et de ne pas les casser avec trop de stress. »

François Vogel (FRA), 3,08 points :

« Je suis très content de ma Maniabilité. J'ai fait un sans faute avec juste un peu de temps dépassé. J'ai perdu du temps sur les deux premières portes, l'un des endroits les plus stratégiques du tour. C'est mon premier championnat du monde et c'est extraordinaire de le faire en France. Je suis content des résultats. Nous avons une équipe formidable. »

Sébastien Vincent (FRA), 5,13 points :

« Nous sommes très contents. Un peu déçu pour la balle, mais c'était un week-end extraordinaire, les chevaux se sont donnés à 100 %, tout comme les grooms. Nous avons passé un super moment avec le public français qui est extraordinaire… Un plaisir de A à Z. »

Sébastien Mourier (FRA), 3,92 points :

« Le parcours s'est relativement bien passé. La balle et le temps sont vraiment de ma faute. Les chevaux étaient bien et avaient bien récupéré du Marathon d'hier. J'évolue. Ce n'est que ma deuxième Maniabilité sur une telle échéance, donc ce n'est pas mal. Hier, c'était riche en émotion quand je suis resté longtemps en tête de l'épreuve. Avec la 5e place du Marathon, je suis ravi. C'était un grand moment. Ensuite, je trouve que nous avons bien fonctionné ensemble, tous les meneurs, même si chacun vit la pression de manière différente. Au final, même si les résultats ne sont pas toujours encore là, j'ai pu répondre présent pendant ces trois jours et je sens l'évolution. »

 

Retour à la liste des actualités