Actualités

Delaveau dans la tournante

Incroyable scénario sur la dernière qualificative individuelle pour la finale tournante de Jumping aujourd’hui, au Stade d’Ornano. Ils étaient vingt-neuf au départ de la première manche pour ne terminer qu’à quatre et intégrer ainsi la fameuse tournante dans laquelle on retrouvera le Français Patrice Delaveau.

Delaveau dans la tournante
© PSV Photos

La première manche concoctée par le chef de piste, Fédéric Cottier, n’a pas laissé de place au hasard. Une fois de plus, la pression a parfaitement joué son rôle et les plus attendus en ont eux aussi les frais. Le champion olympique en titre, Steve Guerdat, sera le premier à aligner un sans-faute avec Nino des Buissonnets. Sans-faute aussi pour l’Américain McLain Ward avec Rotschild et l’Allemand Daniel Deusser, avec Cornet d’Amour, tous les deux relancés dans la course à la qualification ultime. C’est en revanche une déception pour le vice champion olympique en titre, Gerco Schröder, qui sort avec douze points de Glock’s London. Le couple ne repartira d’ailleurs pas dans la seconde manche. Déception aussi pour les Tricolores Simon Delestre, avec Qlassic Bois Margot (douze points), Kevin Staut avec Rêveur de Hurtebise HDC (huit points) et Pénélope Leprevost, éliminée après sa chute sur la rivière (Flora de Mariposa). Parmi les quatre couples en tête, seuls Rolf-Göran Bengtsson avec Casall Ask et Patrice Delaveau avec Orient Express ont aligné un parcours sans-faute. Le Danois Sören Pedersen couche lui trois barres et perd toutes chances de finale, tandis que Beezie Madden s’accorde un sursis avec Cortes C (quatre points). Ils n’étaient plus que vingt-et-un à prendre le départ de l’ultime parcours et si les sans-faute ont été un plus présents, la pression, elle, l’était aussi.

L’Allemand Marcus Ehning parvient enfin à sortir le parcours parfait avec son puissant Cornado NRW, tout comme le tout jeune Betram Allen avec Molly Malone V, Abdelkebir Ouaddar avec Quickly de Kreisker ou encore Denis Lynch avec All Star 5. Mais ce sont surtout les parcours sans-faute signés par Jeroen Dubbeldam (Zenith SFN) et McLain Ward (Rotschild) qui feront monter encore d’un cran la pression sur les épaules des leaders. Daniel Deusser perd toutes ses chances en laissant tomber une barre mais derrière, Beezie Madden fait le travail et aligne encore un « clear round ». La qualification est donc assurée. Les 21 000 spectateurs ont retenu leur souffle tout au long du passage du dernier français en lice, Patrice Delaveau, qui au bout du suspense franchit le dernier obstacle sans problème. « Ce soir je suis très soulagé et surtout très content d’en avoir fini avec cette journée. Demain est maintenant un autre jour et j’aurais toute la matinée pour commencer à ressentir de la pression », commente le Normand qui portera haut les couleurs de tout un pays et toute une région dans la finale. Avec une barre d’avance, Rolf-Göran Bengtsson parvient lui aussi à sa qualifier pour la finale tournante avec Casall Ask.

Demain, Beezie Madden, Rolf-Göran Bengtsson, Jeroen Dubbeldam et Patrice Delaveau s’affronteront donc sur un dernier acte à partir de 15 heures. Après avoir effectué un premier tour avec leurs chevaux, les quatre cavaliers entreront en piste avec les montures de leurs adversaires. Du beau spectacle en perspective.

CLIQUEZ ICI pour les résultats

Retour à la liste des actualités