Actualités

Fabrice Martin fier de son attelage

Fabrice Martin était le premier Français à dessiner sa reprise de Dressage ce matin. Il a obtenu le score de 59,23 points. Satisfait, il a livré ses impressions en sortie de piste...

Fabrice Martin fier de son attelage
© PSV Photos

Vous avez obtenu 59,23 points. Êtes-vous satisfait ?

Cela fait partie des meilleures notes de ma saison. Ma volée droite a été un tout petit peu émotive en rentrant, et je pense qu'on aurait pu faire encore mieux, car ils étaient vraiment disponibles. À la détente, ils étaient parfaits, mais il y a cette émotion en rentrant sur la piste qui fait que le moindre détail compte. Mais ça reste des animaux, je ne lui en veux donc absolument pas. Je visais en-dessous des 60 points, tout le reste n'est donc que du bonus.

Comment appréhendez-vous le Marathon ?

Plutôt sereinement, parce que j'ai eu la chance de venir aux Test Events donc d'avoir déjà vu un petit peu les obstacles. Je sais à quoi m'attendre. L'obstacle qui sera le plus compliqué pour moi est celui aux couleurs de Land Rover, car justement il m'avait posé quelques soucis aux Epreuves Préparatoires, mais je vais donc redoubler de vigilance. On essaiera en tout cas de réaliser un parcours propre et de se faire plaisir.

L'ensemble des meneurs parlent d'un marathon très roulant. Cela va-t-il changer la donne par rapport au classement habituel sur ce type d’épreuve ?
Je pense qu’il y aura des surprises. Effectivement, les chevaux vont sortir de l’obstacle numéro 8 en étant très frais. On peut se faire déborder par la vitesse. La voiture va constamment pousser les chevaux alors qu’ils doivent normalement la tirer. Il va donc falloir être prudent, sans être trop lent non plus.

Comment est organisé votre attelage ?

Je suis extrêmement fier car je crois que je suis le seul meneur à quatre chevaux ici à avoir un Selle Français dans son attelage. Et qui est né dans le Calvados ! J'ai récupéré ce cheval contre l'avis de bon nombre de personnes. Malheureusement, la personne qui m'a vendu le cheval est décédée avant de voir le résultat, donc elle ne peut pas vivre ce moment de bonheur… Ce cheval a fait l'épreuve aujourd'hui et il est fantastique. Il a 17 ans, donc ce sera ses derniers Jeux. C'est justement la volée droite... Le timonier gauche est le cheval de ma femme. La volée gauche et le timonier droit sont la propriété de Patricia Nijdam. Pour le Marathon, les deux chevaux qui étaient devant au Dressage passeront à l'arrière. Ils ont énormément de puissance. La voiture de marathon fait 600 kg. Il nous faut donc des chevaux réactifs et puissants, en gardant une pointe de sérénité. Devant, à l’inverse, il faut des chevaux souples, maniables et surtout très rapides.

Retour à la liste des actualités